dcsimg
 

Vers un Nord axé sur
les énergies renouvelables

Récupération de la chaleur résiduelle

Bien qu’elle ne soit pas généralement considérée comme une forme d’énergie renouvelable, la chaleur résiduelle récupérée des systèmes de production d’électricité au diesel, utilisés dans les collectivités nordiques, constitue une source de chaleur sous-utilisée qu’il sera possible de mettre à profit tant qu’on produira de l’électricité à partir de combustibles fossiles. Un tiers environ de l’énergie intrinsèque au combustible utilisé dans les génératrices est converti en électricité. Lesecond tiers de cette énergie est transféré aux eaux de refroidissement, mais cette chaleur pourrait facilement être récupérée et utilisée pour chauffer des immeubles à proximité, ce qui coûterait moins cher que le mazout domestique. Le troisième tiers est en grande partie de l’énergie résiduelle qui se trouve dans les gaz d’échappement et qui peut également être récupérée au mooyen d’une technologie d’échange de chaleur, mais à un coût plus élevé.

La récupération de chaleur résiduelle n’est pas une nouveauté dans le Nord. Depuis les années 1990, la Qulliq Energy Corporation du Nunavut et la Société d'énergie des Territoires du Nord-Ouest ont réduit leurs coûts de fonctionnement grâce à la récupération de la chaleur provenant des génératrices au diesel utilisées pour chauffer leurs propres installations. De plus, des systèmes de récupération de chaleur résiduelle ont été installés dans plusieurs collectivités afin de transférer la chaleur recueillie aux immeubles adjacents.

Le coût lié à l’expansion de la récupération de chaleur résiduelle constitue un frein majeur. L’installation de l’infrastructure nécessaire au captage de la chaleur résiduelle nécessite un important investissement initial. Certains projets de récupération de chaleur ont été remis à plus tard parce que de nombreuses collectivités préfèrent que les installations au diesel soient éventuellement éloignées des zones résidentielles. Cependant, si l’on veut que les systèmes de chaleur résiduelle fonctionnent de manière efficace et rentable, les génératrices au diesel doivent se trouver à proximité des immeubles à chauffer.

Les systèmes de chaleur résiduelle peuvent fournir la base d’un système de chauffage centralisé; de plus, ils peuvent être conçus pour intégrer la chaleur additionnelle produite par des chaudières conventionnelles ou des sources d’énergie renouvelables. Les génératrices diesel-électrique ne produisent de la chaleur que lorsqu’il y a une demande d’ électricité, et les immeubles qui utilisent de la chaleur résiduelle doivent pouvoir compter sur leurs propres sources de chauffage pendant les périodes où il fait froid et lorsque la demande d’électricité est faible.

Les installations de chauffage centralisé permettent de combiner différentes formes d’énergie renouvelable, comme la biomasse ou géothermie, de façon à compléter la charge calorifique disponible provenant de la récupération de chaleur résiduelle.

Figure 8
Récupération de chaleur résiduelle actuelle et prévue
Systèmes de récupération de chaleur actuels et prévus dans le Nord.
Nota : Toutes les données datent de 2007.

 
Photos reproduites avec la permission de Patrick Kane/Up Here, Dianne Villesèche/www.ravenink.ca et ArcticNet. © 2016 Une vision nordique