dcsimg
 

Stratégie d’adaptation panterritoriale

Les défis à relever

Les gouvernements ont de nombreux défis à relever afin de rendre notre adaptation au changement climatique aussi efficace que possible. Les enjeux que nous avons en commun sont autant d’invitations à travailler de façon concertée afin de mieux cibler nos efforts d’adaptation et de nous attaquer aux effets qui touchent le plus nos résidents et nos collectivités. Il est très important que chaque gouvernement continue de travailler étroitement avec les organismes et les gouvernements autochtones afin de sensibiliser davantage la population aux effets du changement climatique, de cerner les risques et de s’employer à trouver des solutions adéquates.

Voici quelques-uns des défis que nous devons relever :

  • Notre capacité financière limitée et l’étendue des responsabilités rendent la tâche difficile de planifier des investissements stratégiques à long terme;
  • La priorité accordée à d’autres dossiers dans chacun des territoires, par exemple à l’hébergement et à la santé, pourrait faire en sorte que l’adaptation au changement climatique devienne moins prioritaire;
  • Nos effectifs limités dans certains secteurs clés et les problèmes relatifs aux ressources humaines que cela engendre rendent difficile la prestation de services à nos populations de faible densité et très dispersées;
  • La détermination des risques, l’analyse des effets et l’élaboration de solutions sont compromises à cause de nos ressources humaines et financières limitées;
  • Les défis sur le plan logistique incluent l’absence de routes privant d’accès plusieurs collectivités, une courte saison pour le transport maritime, des coûts astronomiques pour le transport aérien, la rigueur du climat et des réseaux de télécommunications sous-développés;
  • Nous ne disposons pas, à l’échelle locale, de suffisamment de données de référence et de projections ou scénarios dressant un tableau de ce que seront les conditions climatiques dans les années à venir.

Nunavut

Map of Nunavut

Mer de glace

L’englacement plus tardif est cause d’érosion côtière à Hall Beach, car le littoral n’étant plus protégé par les glaces est plus vulnérable aux tempêtes qui soufflent en hiver. Les eaux étant libres de glace plus longtemps, il a été possible d’accroître les activités de transport maritime, y compris dans des secteurs vulnérables et encore vierges. L’été dernier, deux bateaux se sont échoués, dont un qui transportait 9,5 millions de litres de combustible.

 
Photos reproduites avec la permission de Patrick Kane/Up Here, Dianne Villesèche/www.ravenink.ca et ArcticNet. © 2016 Une vision nordique