dcsimg
 

Stratégie d’adaptation panterritoriale

Notre objectif

L’objectif de la Stratégie d’adaptation panterritoriale est d’optimiser les avantages pour le Nord, notamment en favorisant ce qui suit :

  • maintien de partenariats solides entre les administrations municipales, les gouvernements territoriaux, le gouvernement fédéral et les organismes et gouvernements autochtones, ainsi qu’avec les forums intergouvernementaux et circumpolaires, le secteur privé et le milieu universitaire;
  • communication efficace et partage de l’information entre les partenaires;
  • meilleure coordination des efforts d’adaptation à l’échelle pannordique, tout en laissant à chacun la liberté de poursuivre des actions s’appliquant uniquement à son territoire.

Yukon

Map of Yukon

Augmentation des coûts d’entretien des routes

Les températures plus élevées durant l’hiver font fondre le pergélisol sous-jacent à plusieurs routes du Yukon, causant des dommages importants à la plateforme et à la couche de surface. On dépense chaque année en moyenne 4 000 $ le kilomètre pour l’entretien des tronçons qui ne reposent pas sur le pergélisol. Par comparaison, le tronçon de la route de l’Alaska Nord, qui va de Destruction Bay à la frontière avec les États-Unis, requiert en moyenne 30 000 $ le kilomètre pour son entretien, soit 6 millions de dollars dépensés chaque année pour un tronçon de 200 km de long.

Espèces envahissantes

La hausse des températures favorise la propagation un peu partout dans le territoire du mélilot blanc et d’autres espèces envahissantes qui font concurrence aux plantes fourragères de qualité dont se nourrissent les animaux et qui peuvent même, dans certains cas, menacer la santé des humains.

Dendroctone de l’épinette

Le dendroctone a ravagé quelque 300 000 hectares d’épinettes dans le corridor de la rivière Alsek, dans le sud-ouest du Yukon; il s’agit de l’épidémie la plus virulente et la plus étendue jamais observée au Canada. Les arbres ravagés présentent des risques d’incendie très élevés, n’ont presque aucune valeur sur le plan commercial et sont de piètres habitats pour quantité d’autres espèces.

 
Photos reproduites avec la permission de Patrick Kane/Up Here, Dianne Villesèche/www.ravenink.ca et ArcticNet. © 2016 Une vision nordique