dcsimg
 

Stratégie d’adaptation panterritoriale

Stratégies d’intervention

Les six stratégies qui suivent dressent un tableau d’ensemble des actions déjà entreprises et des autres secteurs où nous pourrions collaborer afin de faire face aux effets du changement climatique et de tirer profit des occasions avantageuses qui en découlent.

  1. Financement stable
    Un financement adéquat et prévisible est essentiel si l’on veut que l’adaptation au changement climatique soit réussie. Les gouvernements et les organismes spécialisés dans les techniques d’adaptation au changement climatique doivent pouvoir compter sur un financement à long terme stable afin de pouvoir relever les défis qui se posent sur le plan logistique et en ce qui a trait aux ressources humaines et financières dans le Nord.

    Nous nous engageons à :

    • faire les démarches nécessaires pour obtenir du gouvernement fédéral les fonds nécessaires à la mise en application de mesures d’adaptation au changement climatique et établir avec lui des partenariats à l’appui des programmes, et à continuer, de notre côté, à subventionner à même les fonds territoriaux lesdits programmes et initiatives.
  2. Collaboration avec les autres gouvernements
    Il y a beaucoup à gagner à collaborer avec d’autres gouvernements au Canada et à l’étranger, particulièrement ceux de la région circumpolaire, afin d’échanger de l’information sur l’adaptation au changement climatique et de mettre sur pied des projets de coopération.

    Nous nous engageons à :

    • constituer un réseau officiel des responsables de l’adaptation au changement climatique au gouvernement du Yukon, du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest pour faciliter la collaboration et l’échange d’information;
    • continuer de travailler à l’établissement et au renforcement de partenariats entre les administrations municipales, les gouvernements territoriaux, le gouvernement fédéral et les organismes et gouvernements autochtones, ainsi qu’avec les forums intergouvernementaux et circumpolaires, le secteur privé et le milieu universitaire;
    • étudier les possibilités de partenariats avec d’autres pays de la région circumpolaire afin d’observer les approches exemplaires qu’ils mettent en œuvre et, de notre côté, les mettre au courant de la situation et des mesures prises dans les trois territoires.
  3. Appui aux collectivités
    Les effets du changement climatique pour la plupart sont surtout ressentis sur le plan local. La mise en œuvre de mesures d’adaptation à l’échelle locale et l’appui aux collectivités sont des composantes clés sans lesquelles notre stratégie d’ensemble ne pourrait vraiment réussir.

    Nous nous engageons à :

    • continuer d’appuyer les efforts déployés par les collectivités pour améliorer leur capacité à faire face au changement climatique, notamment en leur fournissant l’information, la formation et les outils qui les aideront à adopter des stratégies d’adaptation au changement climatique fondées sur des pratiques souples de gestion des risques;
    • appuyer les évaluations de la vulnérabilité et des risques effectuées à l’échelle communautaire et la préparation de plans d’adaptation;
    • aider les collectivités à obtenir le financement et les ressources dont elles ont besoin pour la mise en œuvre de mesures d’adaptation efficaces.
  4. Intégration des considérations liées à l’adaptation
    L’intégration des considérations liées à l’adaptation dans les activités et la prise de décisions aidera les pouvoirs publics à gérer plus efficacement les risques qui pèsent sur les infrastructures, l’économie, les cultures traditionnelles et la santé et la sécurité des humains.

    Nous nous engageons à :

    • s’il y a lieu, intégrer les considérations liées au changement climatique :
      • à l’élaboration des politiques, des procédures et des programmes;
      • à l’établissement de pratiques exemplaires pour la construction et l’entretien des bâtiments et des infrastructures afin de tenir compte des risques liés au changement climatique;
      • à la gestion des ressources naturelles, notamment des eaux souterraines et de surface, des espèces menacées et des espèces migratoires transfrontalières.
  5. Mise en commun de ce que nous savons et comprenons
    Afin de prendre des décisions éclairées, les gouvernements doivent avoir accès à un riche bagage de connaissances, puiser à diverses sources d’information et de données en constante évolution et prendre en considération l’état de la situation et les incidences à l’échelle locale.

    Nous nous engageons à :

    • faire le nécessaire pour que le public soit sensibilisé davantage aux effets du changement climatique et à l’importance des activités d’adaptation et d’atténuation;
    • promouvoir et à appuyer l’échange, dans les meilleurs délais, des données et des connaissances acquises grâce à la recherche et aux projets mis en œuvre au chapitre de l’adaptation avec les autres gouvernements et nos partenaires en recherche;
    • organiser tous les deux ans des ateliers sur l’adaptation au changement climatique qui se tiendront alternativement dans chaque territoire afin de faciliter la mise sur pied de réseaux et l’échange d’information portant sur les programmes, les projets et les possibilités de financement.
  6. Mise au point et partage de technologies et d’outils novateurs
    Investir dans la conception et le développement de technologies et d’outils novateurs nous aidera à trouver des façons efficaces de nous adapter au changement climatique.

    Nous nous engageons à :

    • poursuivre et à élargir nos activités de surveillance et de collecte de données ainsi que le travail de collaboration amorcé avec les détenteurs de savoir traditionnel et communautaire;
    • améliorer l’accès, à l’échelle locale, aux projections ou scénarios dressant un tableau de ce que seront les conditions climatiques dans les années à venir;
    • seconder les efforts de nos partenaires pour obtenir du financement afin de mener des activités de recherche et développement relatives à l’adaptation au changement climatique;
    • encourager l’investissement dans les technologies d’adaptation visant à :
      • protéger les réserves d’eau et les systèmes d’approvisionnement en eau et nous assurer un approvisionnement continu;
      • protéger les infrastructures;
      • améliorer les services de recherche et sauvetage, la planification des mesures d’urgence et la gestion des sinistres;
      • soutenir les cultures et les économies traditionnelles et appuyer leur mise au point.
 
Photos reproduites avec la permission de Patrick Kane/Up Here, Dianne Villesèche/www.ravenink.ca et ArcticNet. © 2016 Une vision nordique